LEÇONS POUR NOUVEAUX CONVERTIS

par Watchman Nee
Le baptême - Si une personne croit dans son coeur mais n'en montre aucun signe extérieur, le monde la considérera toujours comme l'un des siens. Si quelqu'un répond simplement qu'il croit au Seigneur, les autres ne le croiront pas. Mais, à partir du moment où il est baptisé, ils sauront qu'il n'est plus des leurs. Ainsi, le baptême est la meilleure façon de se libérer du monde. Si vous voulez être libre vis à vis du monde, vous devez vous faire baptiser. Le baptême est un témoignage public, et vous ne devez pas avoir peur que d'autres en témoignent.
Couper les liens avec le passé - Après la lecture de tous les épîtres, nous trouvons une vérité merveilleuse : Dieu ne se préoccupe que de ce qu'une personne devrait faire après avoir cru au Seigneur. Il ne se préoccupe pas des choses qu'il a faites dans son passé. Ceci ne veut pas dire qu'on ne devrait pas s'occuper de notre passé. En lisant le Nouveau Testament, j'ai passé beaucoup de temps à chercher comment on devrait couper avec notre passé après avoir cru au Seigneur. J'ai trouvé seulement quelques passages où le sujet est brièvement mentionné. Cependant, ces passages ne sont pas des enseignements mais des exemples.
La consécration - Nous servons le Seigneur parce qu'Il nous aime, et nous Le suivons parce qu'Il a un droit sur nous. Le droit qu'Il a acquis par la rédemption nous contraint de nous donner au Seigneur. L'amour qui résulte de la rédemption nous contraint aussi de nous donner à Lui. La base de la consécration est Son droit ainsi que Son amour. C'est un droit légal, et c'est au delà de tout amour sentimental humain.
La confession de la bouche - Tout nouveau converti doit chercher les occasions de confesser le Seigneur, parmi ses camarades de classe, ses collègues, ses amis, ses proches, et tous ceux qui entrent en contact avec lui. Dès que l'occasion se présente, on doit leur dire, "J'ai cru au Seigneur Jésus." Plus tôt on ouvre la bouche, mieux ce sera. Dès lors qu'on ouvre la bouche, tous sauront que nous avons cru au Seigneur Jésus. Ainsi, nous serons libérés de la compagnie des non-croyants.
Se séparer du monde - La première conséquence de la rédemption, c'est la séparation, c'est à dire un départ, un adieu. Dieu ne rachète jamais une personne pour la laisser dans son ancienne position et continuer à vivre dans le monde. Dès qu'un homme est racheté, son parcours est changé et doit délaisser le monde. Sa séparation effectuée par le sang sépare les enfants de Dieu des gens du monde. Une fois que nous sommes rachetés, nous ne pouvons pas rester dans le monde.
Se joindre à l'église - Dès lors que vous croyez au Seigneur, il y a spontanément une inclinaison en vous à contacter d'autres enfants de Dieu. Il y a un désir en vous de chercher d'autres matériaux, d'autres pierres. Vous devez vous conformer à cette nature. Ne vous isolez pas des autres par vos propres pensées.
L'imposition des mains - Quelle est la parole du commencement de Christ ? C'est la repentance, la foi, le baptême, l'imposition de mains, la résurrection, et le jugement. La Bible montre clairement que
la fondation de la parole de Christ comprend le baptême et l'imposition des mains. Si nous avons reçu le baptême sans recevoir l'imposition des mains, il nous manque cette fondation dans cette recherche du Seigneur.
L'abolition de toutes distinctions - Une fois qu'un nouveau croyant a reçu l'imposition des mains, qu'il est entré dans l'église, et qu'il s'est placé sous l'autorité de Christ, il doit voir l'unité des croyants dans le corps de Christ. Autrement dit, il doit comprendre que toutes les distinctions ont été abolies. Cela signifie qu'il ne devrait y avoir aucune distinction entre les croyants qui sont devenus un en Christ.
Lire la Bible - La Bible est un livre formidable. C'est un travail monumental. Même si nous passions toute notre vie à étudier la Bible, nous ne pourrions pas découvrir toutes ses richesses. Il est nécessaire pour une personne de passer du temps à étudier la Bible pour pouvoir la comprendre. Tous les jeunes chrétiens devraient faire de leur mieux pour apprendre à connaître la Bible afin que, lorsqu'ils sont plus vieux, ils puissent se nourrir et fournir aux autres les richesses de la Parole.
La prière - La prière est un sujet autant profond que simple. Il est si profond que certaines personnes ne savent toujours pas comment prier même après avoir essayé d'apprendre toute leur vie. De nombreux enfants de Dieu gardent, même jusqu'à leur mort, cette impression qu'ils ne savent pas comment prier. Cependant, la prière est tellement simple qu'à partir du moment où une personne croit au Seigneur, elle peut commencer à prier et recevoir des réponses.Si vous commencez votre vie chrétienne d'un bon pied, vous recevrez toujours des réponses à vos prières.
Se lever tôt - Le meilleur moment pour rencontrer le Seigneur, pour le contacter et pour communier avec Lui, est tôt le matin. La manne se ramasse avant le lever du soleil (Ex. 16:14-21). Tous ceux qui veulent manger la nourriture du Seigneur doivent se lever tôt. Lorsque le soleil se levait, sa chaleur faisait fondre la manne. Si nous voulons être nourris et édifiés spirituellement, et si nous voulons communier avec le Seigneur et recevoir de Son abondance, nous devons nous lever tôt. Si nous nous levons tard, la manne aura fondu. Le matin de bonne heure est le moment où le Seigneur dispense Sa nourriture spirituelle et Sa sainte communion avec  Ses enfants.
Se réunir - La grâce de Dieu envers l'homme peut se diviser en deux catégories- personnelle et corporative. Dieu ne nous donne pas seulement sa grâce de façon personnelle mais aussi de façon corporative. Cette grâce corporative se trouve seulement lorsque nous nous assemblons. Si nous ne nous réunissons pas avec d'autres,ce que nous pouvons recevoir tout au plus,c'est la grâce individuelle; il nous manquera une grande partie de la grâce corporative. Dieu ne nous donnera Sa grâce corporative qu'au sein de l'assemblée. Si nous ne nous assemblons pas avec d'autres, nous ne recevrons pas cette grâce. C'est pourquoi, la Bible nous presse de ne pas abandonner l'assemblée de frères.
Les divers types de réunions - Selon la Bible, il y a cinq grands types de réunions - la réunion d'évangélisation, la réunion de fraction du pain, la réunion de prière, la réunion pour l'exercice des dons, et la réunion pour l'enseignement de la Parole. La Bible nous montre ces cinq types de réunions durant l'époque apostolique. Aujourd'hui si l'église veut être forte elle doit avoir ces cinq types de réunions. Si nous le faisons, nous tirerons profit de ces réunions.
Le jour du Seigneur - À l'origine, le septième jour était le jour du repos de Dieu. Deux mille cinq cents ans plus tard, Dieu a donné le septième jour à l'homme en tant que jour du Sabbat et dit à l'homme de se reposer en ce jour. Tout ce qui existe dans l'Ancien Testament est une ombre des bonnes choses à venir (Heb 10:1).
Chanter des hymnes - Après qu'une personne croit au Seigneur, il doit apprendre à chanter des hymnes. Il est difficile lorsqu'un Chrétien assiste à une réunion mais qu'il ne sait pas chanter des hymnes. La prière est souvent négligée dans la réunion, mais la chant des hymnes l'est encore plus. Nous devons apprendre à chanter des hymnes.
La louange - La louange est le travail le plus noble qui est accompli par les enfants de Dieu. Nous pouvons dire que l'expression la plus haute de la vie d'un saint, c'est sa louange envers Dieu. L'endroit le plus élévé de l'univers, c'est le trône de Dieu, mais il est assis "sur les louanges d'Israël" (Psa 22:3). Le nom de Dieu et Dieu lui-même sont exalté à travers la louange.
La fraction du pain - Il y a un repas dans l'église auquel tous les enfants de Dieu devraient assister. Ce repas a été initié par le Seigneur Jésus pendant sa dernière nuit sur la Terre. Il a été crucifié le lendemain. Il s'agit du dernier repas que le Seigneur a pris lors de sa dernière nuit sur terre. Bien qu'il ait mangé après sa résurrection, ce repas était différent que de manger normalement ; ce repas était facultatif.
Témoigner - Si un croyant n'ouvre pas la bouche dès le début, après quelques jours il s'habituera à se taire et, par la suite, il lui faudra faire de gros efforts pour ne pas garder sa bouche fermée. Vous avez cru au Seigneur. Pour la première fois, vous avez goûté à Son grand amour, vous avez reçu ce grand Sauveur, vous avez obtenu un si grand salut et expérimenté une si grande délivrance. Pourtant, vous ne donnez pas votre témoignage, c'est à dire que vous ne cherchez pas à allumer d'autres bougies ! Le Seigneur en attend plus de vous !
Mener les hommes à Christ - Il y a un travail de fond qui doit être accompli, avant qu'on puisse mener les hommes à Christ. Avant d'ouvrir la bouche devant les hommes, on doit ouvrir la bouche devant Dieu. D'abord, on demande à Dieu, ensuite, on parle aux hommes. Il faut toujours commencer par parler à Dieu, non pas aux hommes. Certains mettent beaucoup de zèle à mener les hommes à Christ, mais ne commencent pas par prier pour eux. On peut avoir les hommes à coeur, mais si on n'a pas le fardeau de prier devant le Seigneur, son travail sera sans effet. On doit avoir un fardeau devant les hommes, avant qu'on puisse témoigner aux hommes.
Le salut du foyer - Si nous voulons que l'église continue dans la prochaine génération, si nous voulons que ceux qui nous suivent continuent, nous devons amener nos propres enfants au Seigneur. Si nous perdons tous ceux qui sont nés parmi nous, notre deuxième génération sera perdue. Si génération après génération, tous ceux qui sont nés parmi nous tiennent bon, et si nous avons en plus quelques nouveaux de l'extérieur, l'église sera forte et son nombre augmentera. Nous ne devons jamais donner naissance à un enfant pour ensuite le perdre, mais plutôt, tous ceux qui sont nés parmi nous doivent être régénérés.
Si quelqu'un pèche - Puisqu'un chrétien ne devrait pas pécher et ne devrait pas continuer dans le péché, est-il donc possible pour un chrétien de ne pas pécher ? La réponse est oui ! Il est possible pour un chrétien de pas pécher parce que nous avons la vie de Dieu en nous. Cette vie ne pèche pas. Elle ne peut tolérer aucune trace de péché. Cette vie est aussi sainte que Dieu lui-même. La vie qui est en nous nous rend très sensible au péché. Si nous marchons selon cette vie, nous ne pécherons pas. Cependant, il est possible pour un chrétien de pécher. Nous sommes encore dans la chair. Si nous ne marchons pas selon l'esprit et que nous ne vivions pas selon la vie de Dieu, nous pouvons pécher à tout moment.
La confession et le dédommagement - Après avoir cru au Seigneur, nous devons prendre l'habitude de demander pardon et de restituer. Si nous avons offensé quelqu'un, ou si nous avons failli dans notre relation avec un autre, nous devons apprendre à demander pardon et à dédommager. Si un homme ne confesse pas ses péchés devant Dieu, et ne demande pas pardon aux hommes en proposant de restituer, sa conscience pourra facilement s'endurcir. Une fois que la conscience s'endurcit, un problème sérieux et fondamental se manifeste : il devient difficile pour la lumière de Dieu d'éclairer cet homme. Nous devons prendre l'habitude de confesser nos péchés et de dédommager pour que nous puissions conserver une conscience sensible et vive devant le Seigneur.
Le pardon et la restauration - Dieu veut que nous ayons miséricorde envers les autres, et que nous les pardonnions. Un homme qui a expérimenté la grâce et qui est pardonné de Dieu doit apprendre à pardonner les dettes des autres. Il doit apprendre à pardonner les autres, à avoir pitié d'eux, et à être miséricordieux envers eux. Puissions-nous être comme notre Maître qui est si plein de grâce. Si un frère nous offense, nous devons lui pardonner de tout notre coeur. De plus, nous devons porter la responsabilité de le restaurer selon la Parole du Seigneur.
Les réactions des croyants - On passe plus de la moitié de notre vie dans les réactions. Lorsqu'on parle et que nous sommes contents, nous réagissons.
La libération - C'est une expérience très douloureuse pour une personne lorsqu'elle est continuellement tourmentée par le péché après avoir reçu le Seigneur. Une personne qui a été éclairée par Dieu possède une conscience sensible. Elle est devenue sensible au péché et possède une vie qui condamne le péché. Cependant, elle peut néanmoins être incommodée par le péché. Cela mène à beaucoup de frustration et même au découragement. C'est effectivement une expérience très douloureuse. Cependant, la Parole de Dieu ne nous demande pas de lutter contre le péché par nos propres forces. Elle nous dit que nous devrions être libérés du péché. Le péché est une puissance qui asservit l'homme. La façon de traiter cette puissance n'est pas de la détruire nous-même, mais de permettre au Seigneur de nous en libérer.
Notre vie - La relation fondamentale qui existe entre Christ et nous se résume par les mots suivant : Christ notre vie. Nous pouvons imiter le Seigneur uniquement parce qu'Il est notre vie. Nous pouvons Lui demander de nous donner des forces uniquement parce qu'Il est notre vie. Il est impossible de L'imiter ou de recevoir Sa puissance si nous n'avons pas compris ce que signifie Christ notre vie. Si un chrétien ne sait pas ce que signifie Christ notre vie, et s'il ne sait pas ce que signifie "Car pour moi, vivre c'est Christ", il ne peut pas expérimenter la vie du Seigneur sur terre ; il ne peut Le suivre, il ne peut expérimenter la victoire en Lui, ni entreprendre le chemin qui se présente devant lui.

Chercher la volonté de Dieu - La vie que nous possédons a une exigence fondamentale -- que nous marchions selon la volonté de Dieu. Plus nous obéissons à la volonté de Dieu, plus nous avons de joie intérieure. Plus nous renions notre propre volonté, plus notre voie sera droite devant Dieu. Si nous marchons selon notre propre volonté comme nous faisions autrefois, nous ne nous sentirons pas heureux. Au contraire, nous souffrirons. Après être sauvés, plus nous marchons selon notre propre volonté, plus nous aurons de souffrances, et moins nous aurons de joie. Mais plus nous marchons selon la nouvelle vie, et plus nous obéissons à la volonté de Dieu, plus nous aurons de joie et de paix. C'est là un changement merveilleux.
Le pardon gouvernemental - J'ai souvent pensé que si une personne prenait immédiatement connaissance du gouvernement de Dieu suite à sa conversion, cela lui épargnerait bien des soucis et des problèmes par la suite. Il est facile pour une personne qui se repent d'un coeur sincère de retrouver la communion avec Dieu. Après avoir confessé son péché, la communion entre Dieu et cette personne est rétablie. Mais il se peut que la façon dont Dieu traite avec cette personne change aussitôt. Il se peut que Dieu exerce Sa discipline sur cette personne. Il ne leur permettra peut-être pas d'avoir autant de liberté par la suite.
La discipline de Dieu - A quoi devrait s'attendre une personne qui devient chrétienne ? Nous ne devrions pas donner de fausses espérances à nos frères. Nous devrions leur montrer que nous rencontrerons de nombreux problèmes. Cependant, le dessein et la pensée de Dieu sont derrière chacun d'eux. Nous pouvons nous attendre à de nombreuses épreuves et à de nombreuses tribulations, mais quel est le but et la signification derrière ces épreuves et ces tribulations. Les enfants de Dieu ne devraient pas mépriser la discipline du Seigneur. Si le Seigneur nous discipline, nous devons y prêter attention. Tout ce par quoi le Seigneur nous fait passer a un but et une signification. Il veut nous édifier par nos expériences et l'environnement. Toute Sa discipline a été mise en place pour notre perfectionnement et pour nous rendre Saint.
La discipline du Saint-Esprit - Depuis le jour où nous avons été sauvés, le Seigneur cherche à faire deux choses en nous. D'une part, Il défait nos vieilles habitudes, notre ancien caractère, notre ancienne disposition. Ainsi seulement Christ pourra exprimer librement Sa vie à travers nous. Si le Seigneur n'accomplit pas ce travail, Sa vie sera retenue par notre vie naturelle. D'autre part, le Saint Esprit instille en nous, petit à petit, une nouvelle nature et un nouveau caractère, qui a une vie nouvelle et des habitudes nouvelles. Non seulement le Seigneur arrache-t-il l'ancien, mais aussi, Il met en place le nouveau. Il n'y a pas seulement l'oeuvre négative de destruction, mais aussi l'oeuvre positive de construction. Tels sont les deux aspects de l'oeuvre du Seigneur en nous après notre salut.
Résister au diable - Beaucoup d'enfants de Dieu ne peuvent différencier entre le reproche du Saint-Esprit et l'accusation de Satan. Par conséquent, ils hésitent à résister à quoi que ce soit. Cela donne à Satan encore plus de possibilités d'exercer ses accusations. Beaucoup d'enfants de Dieu auraient pu être très utiles dans les mains de Dieu, mais leur conscience a été affaiblie à l'extrême par les attaques de Satan. Ils sont constamment bombardés par les accusations, et le sentiment qu'ils ont péché dans telle ou telle chose. Ils sont incapables de se tenir avec confiance devant Dieu ou devant les hommes. Il est vrai qu'une fois que nous sommes devenus chrétiens, nous devons être attentifs aux reproches du Saint-Esprit. Cependant, nous devons également résister aux accusations de Satan.
Le chemin de l'église
Être uni
Aimer les frères - Si vous aimez Dieu qui vous a engendré, il est tout-à-fait naturel que vous aimiez aussi ceux qui sont engendrés de Dieu. Il est impossible que vous disiez que vous aimiez Dieu et pourtant n'ayez aucun sentiment envers vos frères. Cet amour prouve que la foi que nous avons acquise est une foi authentique. Un tel amour ineffable ne peut provenir que d'une foi authentique. Cet amour envers les frères est quelque chose de très particulier. Quelqu'un n'aime que pour la seule raison que l'autre est un frère. Il n'aime pas parce qu'ils ont des intérêts en commun. Il aime simplement parce que l'autre personne est son frère. Il est possible que deux personnes qui diffèrent complètement par leur éducation, leur tempérament, leur arrière-plan familial, et leur opinions s'aiment pour la simple raison qu'ils sont frères. Les deux sont des frères, et spontanément, ils ont de la communion l'un avec l'autre. Il y a un sentiment et un goût ineffable envers l'autre. Ce sentiment et ce goût sont la preuve qu'ils sont passés de la mort à la vie. Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie si nous aimons les frères.
La sacrificature - Tous ceux qui ont goûté à la grâce de Dieu n'ont plus qu'une occupation dans leur vie, celle de servir Dieu. Au moment où l'on devient chrétien, on change complètement d'occupation. Tous les chrétiens n'ont qu'une seule occupation -- servir Dieu. A partir du moment où nous avons été sauvés, nous sommes devenus des sacrificateurs pour Dieu. Dorénavant, nous avons à servir Dieu dans Sa présence. Il s'agit de l'objectif spirituel de toute notre vie. Aux yeux de Dieu le service que nous Lui rendons est un grand privilège et un grand honneur pour nous. Si un homme échoue ou qu'il se détourne, Dieu lui enlève la sacrificature. Dieu n'a pas l'intention de persuader ou de supplier les hommes de Le servir. Il n'a aucune intention de chercher l'approbation de l'homme. C'est la gloire de l'homme que de servir Dieu et non l'inverse.

Le corps de Christ - Le Corps de Christ est manifesté sur la terre et non dans les cieux. L'église en tant que Corps de Christ existe sur la terre. Nous devons exprimer ce Corps pendant que nous sommes sur la terre. Bien que la Tête soit dans le ciel, le Corps et la Tête ne font qu'un. Apparemment, les âmes qui sont sauvées sont ajoutées à l'église. Mais en ce qui concerne la réalité spirituelle, personne ne s'est jamais ajouté à l'église. Le Corps de Christ grandit de l'intérieur par lui-même. Il grandit continuellement à partir de la tête. L'église est simplement l'extension du Corps de Christ sur la terre. L'église demeure sur la terre mais a son origine dans la Tête céleste. En même temps, c'est un Corps en unité avec la Tête.

Aucun commentaire: